Italie: un enfant de sept ans meurt d’une otite soignée à l’homéopathie

Inscrivez-vous gratuitement à la
Newsletter BFMTV Midi

OK

L’enfant de sept ans était soigné uniquement à l’homéopathie depuis l’âge de trois ans.

Éditoriaux en une des journaux, débats enflammés sur les réseaux sociaux: l’Italie s’émouvait samedi de la mort d’un enfant de 7 ans à la suite d’une otite traitée uniquement à l’homéopathie.

Selon la presse italienne, le petit garçon, dans le coma depuis plusieurs jours en raison des dégâts causés au cerveau par l’infection, a été déclaré en état de mort cérébrale samedi matin. Ses parents, commerçants près d’Ancône, sur la côte adriatique, ont expliqué qu’il était soigné uniquement à l’homéopathie depuis l’âge de trois ans et que de précédentes otites avaient été traitées ainsi sans conséquence.

Mais cette fois-ci, la fièvre n’est pas passée pendant deux semaines et l’enfant s’est affaibli peu à peu. Ses parents l’ont finalement emmené aux urgences lorsqu’il a perdu connaissance mercredi.

« Parents inconscients »

« Omeopazza » (homeo-folie), titrait samedi matin l’éditorial de l’écrivain Massimo Gramellini à la Une du Corriere della Sera, le premier quotidien italien, avant même l’annonce du décès de l’enfant. L’éditorial rappelle que Christian Boiron, le patron des laboratoires homéopathiques éponymes, recommande d’alterner les traitements en fonction des pathologies.

« Malheureusement, il reste des gens si faibles et peu sûrs qu’ils n’arrivent pas à vivre sans s’appuyer sur un dogme, qu’il soit religieux, matérialiste, scientifique, antiscientifique, carnivore ou encore vegan », dénonce Massimo Gramellini.

« Une génération de dangereux ignorants », « parents inconscients », « les charlatans tuent! », ont lancé des internautes sur Twitter, tandis que d’autres, sans forcément défendre le médecin homéopathe du petit garçon, dénonçaient les excès de la médecine moderne et le lobby des « Big pharma ».

M.P. avec AFP 0

View the Original article

Un chasseur meurt écrasé par un éléphant qui vient d’être abattu

Inscrivez-vous gratuitement à la
Newsletter BFMTV Midi

OK

Un organisateur de chasses aux animaux sauvages est mort vendredi au Zimbabwe après avoir été écrasé par un éléphant, abattu alors qu’il était en train d’attaquer le chasseur.

Un organisateur de chasse aux animaux sauvages est mort vendredi au Zimbabwe, pays d’Afrique australe, écrasé par un éléphant. Theunis Botha, un Sud-Africain âgé de 51 ans, accompagnait un groupe de clients dans une réserve lorsqu’ils se sont accidentellement retrouvés au milieu d’un troupeau de reproduction, indique The Telegraph.

Trois pachydermes ont alors chargé les chasseurs. Theunis Botha, armé d’un fusil, a fait feu. Mais il n’a pas vu qu’un quatrième éléphant arrivait par le côté pour l’attaquer. Alors que l’animal soulevait le quinquagénaire avec sa trompe, l’un des chasseurs a tiré et a mortellement touché l’éléphant, qui s’est effondré sur lui.

Spécialiste de la chasse au léopard et au lion

L’homme était bien connu du milieu de la chasse aux animaux sauvages pour organiser des traques au gros gibier avec sa meute de chien. Il était même spécialiste de la chasse au léopard et au lion. Il avait fondé sa propre société dans les années 80 et emmenait dans ses chasses de riches étrangers.

Big game hunter crushed to death by elephant as it collapsed after being fatally shot https://t.co/XsRhCXc51w pic.twitter.com/0nK6NitZJe

View the Original article

Theunis Botha (51 ans), chasseur et organisateur de safaris, meurt après avoir été écrasé par l’éléphant qu’il venait de tuer

« http://si.rosselcdn.net/sites/default/files/imagecache/cciinlineobjects_600/2017/05/22/118971715_B9712089974Z.1_20170522081900_000_G43940DAC.1-0.jpg » /

View the Original article

Cannes 2017: un réalisateur meurt en plein festival

  Le Sud-Coréen Kim Ji-seok, figure du Festival international de Busan, est décédé jeudi d’une crise cardiaque à Cannes – JUNG YEON-JE / AFP Commenter 0 Imprimer

View the Original article

Un bébé de 13 jours meurt suite à un bouton de fièvre: «On essayait d’avoir un enfant depuis quatre ans. Il nous a été enlevé après même pas quinze jours», témoigne son papa

« lameuse.be:Toute l’information du La Meuse,LaGazette_be:Toute l’information de La Nouvelle Gazette,xalambert:Responsable de la rédaction de Sudpresse.be » data-count

View the Original article