Le Printemps de la Maison fait peau neuve avec Sarah Lavoine

© Manuel Bougot

L’univers de la maison méritait une place de choix au Printemps, qui a entamé il y a quelques années une transformation de ces espaces thématiques. Clou du spectacle, les nouveaux étages dédiés à la décoration et au mobilier, dévoilés le 16 mai dernier, devaient en imposer. Pour parvenir au résultat escompté, le grand magasin a fait appel à la designer et décoratrice Sarah Lavoine pour qui le grand magasin évoque son enfance : « C’est une madeleine de Proust. Ce sont des souvenirs de petite fille émerveillée devant les vitrines de Noël. Le Printemps est aujourd’hui ancrée dans la vie parisienne, c’est pour moi un repère, une référence haut de gamme dans le domaine de la mode et de l’art de vivre. » Celle qui a ouvert en début d’année sa Maison place des Victoires a imaginé pour le Printemps un triplex parisien inspiré d’un appartement typiquement haussmannien. Parquet en point de Hongrie, cheminée en marbre, verrières à l’ancienne et moulures murales créent une harmonie entre les différents corners des marques présentes, le tout semé de touches de bleu canard, le Bleu Sarah créé par la décoratrice.

Les trois niveaux du Printemps de la Maison sont répartis entre un étage dédié au mobilier et aux luminaires, un étage consacré aux arts de la table et enfin, un dernier étage réservé à l’univers de la chambre et de la toilette avec du linge de lit et de bain. Largement développée, la ligne propre du magasin, Au Printemps Paris, occupe désormais une belle place au sein de ce nouvel écrin, avec notamment du linge de lit en lin et de la vaisselle en céramique à des prix abordables.

Et pour en découvrir un peu plus sur l’univers de Sarah Lavoine, l’atrium du grand magasin est décoré aux couleurs de la décoratrice avec un pop-up store Maison Sarah Lavoine installé jusqu’au 19 août.

Où ? Au Printemps Haussmann, boulevard Haussmann, 75009 ParisSites : www.printemps.com et www.sarahlavoine.com

View the Original article

Le ministre de l’Education nationale veut tourner la page des devoirs à la maison

Inscrivez-vous gratuitement à la
Newsletter BFMTV Midi

OK

Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education nationale, a souligné sa volonté de mettre un terme aux devoirs à la maison pour les élèves, lors d’un entretien accordé dans l’édition du Point à paraître ce jeudi. 

Pour Jean-Michel Blanquer, nouveau ministre de l’Education nationale du gouvernement d’Edouard Philippe, le maître-mot dans l’exercice de ses fonctions sera de clore les « querelles stériles ».

Les devoirs désormais effectués dans les établissements 

Parmi celles-ci, il a pointé une opposition autour de la question des devoirs donnés aux élèves des établissements français, dans un entretien accordé au Point à paraître ce jeudi. « Jusqu’à aujourd’hui, il y a une querelle stérile entre ceux qui affirment que les devoirs sont indispensables à une qualité de l’apprentissage et ceux qui y voient un risque d’accroissement des inégalités sociales. Les deux ont évidemment raison », a déclaré Jean-Michel Blanquer. 

Le ministre a ensuite développé: « En effet, il est important que chaque enfant puisse travailler individuellement, au calme, pour faire des exercices, répéter ses leçons ou exercer sa mémoire et son sens de l’analyse. Mais d’un autre côté, il est évident aussi qu’il y a des disparités entre les élèves suivant la situation familiale. »

Il est résolu à en tirer des enseignements et a tenu à indiquer une mesure concrète, susceptible selon lui de remédier à la situation. « Dépasser ce problème demande une ligne claire : il doit y avoir des devoirs et ils doivent pouvoir être faits au sein de l’établissement grâce à un temps d’étude accompagné », a-t-il indiqué avant de conclure: « Cela s’appellera

View the Original article

Aller en maison de repos ? Inenvisageable pour 42% des aînés

Rédaction en ligne

Les seniors d’aujourd’hui vivent, pour 20% d’entre eux, dans une institution pour personnes âgées. Ce qui ressort de l’étude, c’est qu’aller vivre en maison de repos est jugé

View the Original article

Le FBI enquête sur un haut conseiller de la Maison Blanche

Publié le vendredi 19 mai 2017 à 23h31 à WASHINGTON (USA)

L’enquête du FBI sur les liens entre l’équipe de campagne de Donald Trump et la Russie s’intéresse à un haut responsable actuel de la Maison Blanche, conseiller « proche » du président américain, selon le Washington Post vendredi.

View the Original article

Le FBI enquête sur un haut conseiller de la Maison Blanche

Publié le vendredi 19 mai 2017 à 23h31 à WASHINGTON (USA)

L’enquête du FBI sur les liens entre l’équipe de campagne de Donald Trump et la Russie s’intéresse à un haut responsable actuel de la Maison Blanche, conseiller « proche » du président américain, selon le Washington Post vendredi.

View the Original article

Le FBI enquête sur un haut conseiller de la Maison Blanche

  Le décret anti-immigration de Donald Trump a provoqué l’indignation et la colère dans le monde entier. – Mandel Ngan / AFP Selon le Washington Post, ce vendredi, l’enquête sur d’éventuels liens entre l’équipe de campagne de Donald Trump et la Russie durant la dernière élection présidentielle rebondit encore. Le FBI s’intéresse à un haut responsable actuel de l’administration américaine. 

L’enquête du FBI sur les liens entre l’équipe de campagne de Donald Trump et la Russie s’intéresse à un haut responsable actuel de la Maison Blanche, conseiller « proche » du président américain, selon le Washington Post vendredi. Le nom de ce collaborateur ou de cette collaboratrice n’a pas été dévoilé par les sources du quotidien, selon qui cette personne est désormais considérée par la police fédérale comme un témoin important.

La Maison Blanche se dit confiante

On savait déjà que des anciens conseillers du président américain étaient dans le viseur des enquêteurs, notamment son ex-conseiller à la sécurité national Michael Flynn ou son ancien directeur de campagne Paul Manafort. Donald Trump a toujours nié, encore jeudi, toute collusion avec la Russie dans la campagne électorale, durant laquelle Washington a accusé Moscou d’avoir mené des piratages et une campagne de désinformation afin de nuire à Hillary Clinton.
    
La Maison Blanche a prédit vendredi que l’enquête, confiée depuis mercredi à un procureur spécial, Robert Mueller, prouverait in fine les dires du milliardaire républicain. En même temps, le New York Times publiait une autre révélation. Selon le quotidien, le président américain a qualifié de « cinglé » l’ex-directeur du FBI James Comey, un jour après l’avoir limogé, lors d’une rencontre le 10 mai avec le chef de la diplomatie russe dans le Bureau ovale.

« Il était complètement cinglé »

« Je viens de limoger le chef du FBI. Il était fou, complètement cinglé », aurait dit l’Américain à Sergueï Lavrov lors de cette entrevue, selon le compte-rendu officiel de la réunion rédigé par la Maison Blanche et qui a été lu au New York Times. « J’étais sous forte pression à cause de la Russie. Cela s’est allégé », aurait-il ajouté.
    
Cette petite phrase contredit les assertions de la Maison Blanche selon lesquelles le limogeage du patron du FBI ne visait pas à entraver les investigations. Sean Spicer a expliqué vendredi que James Comey représentait, aux yeux de Donald Trump, un obstacle dans l’amélioration des relations avec la Russie.

R.V. avec AFP 0

View the Original article

Le FBI enquête sur un haut conseiller de la Maison Blanche

Publié le vendredi 19 mai 2017 à 23h31 à WASHINGTON (USA)

L’enquête du FBI sur les liens entre l’équipe de campagne de Donald Trump et la Russie s’intéresse à un haut responsable actuel de la Maison Blanche, conseiller « proche » du président américain, selon le Washington Post vendredi.

View the Original article

Le locataire expulsé, la propriétaire retrouve sa maison de Haine-Saint-Paul dans un chaos indescriptible… (Photos + vidéo)

Rédaction en ligne

Depuis six ans, Martine W. louait sa maison à C.V. Tout se passait bien. Du moins, le pensait-elle. Après une visite pour une question d’assurance, elle retrouve la maison de son enfance dans un état déplorable et obtient du juge, l’expulsion du locataire. Une fois parti, les problèmes constatés sont encore plus nombreux

View the Original article

70 recettes de hamburger maison

Horoscope 2017 Horoscope de la semaine Horoscope chinois Numérologie Accueil Cuisiner Magazine 70 recettes de hamburger maison Article mis à jour le 18/05/17 16:32 Partager sur Du pain au steak sans oublier la sauce, apprenez à préparer des hamburgers maison bien meilleurs qu’au fast food.

Hamburger maison déclinable à l’envi

Jusqu’à encore récemment considéré comme de la « malbouffe », le hamburger est désormais de tous les fourneaux, y compris de ceux des chefs étoilés. Les raisons du succès ? La rue ! A l’instar de la mode, c’est dans la rue, avec le boom des foodtrucks – camions-cantines -, que le hamburger a conquis la gourmandise des gourmets. Terminée la viande grasse et huileuse entre quelques feuilles de laitue et une bonne couche de mayo. Aujourd’hui, le hamburger se cuisine avec des produits du terroir et se décline au fil des saisons. On s’inspire de notre plateau de fromages et on glisse Reblochon, fromage à raclette et Comté entre nos deux tranches de pain, fait maison de préférence. Côté garniture, roquette, pousses d’épinard, rondelles de courgettes ou oignons caramélisés font la différence. Pour varier les plaisirs, on n’hésite pas à troquer le pain par des galettes de pommes de terre (les frites ne sont alors pas indispensables !).  Si on souhaite une version plus « light », on met le cap sur des recettes au poisson. 

View the Original article