Législatives: Najat Vallaud-Belkacem donnée perdante dans le Rhône

  Najat Vallaud-Belkacem lors d’une conférence de presse, le 22 mai 2017 à Villeurbanne. – PHILIPPE DESMAZES / AFP Commenter 2 Imprimer

View the Original article

Législatives: une candidate LREM accusée d’avoir loué un logement insalubre

  Véronique Avril, candidate LREM pour les législatives dans la 2ème circonscription de Seine-Saint-Denis – CHARLY TRIBALLEAU / AFP Une candidate de La République en Marche! pour les élections législatives à Saint-Denis est accusée d’avoir mis en location un appartement dans un immeuble insalubre durant cinq ans, à « un tarif exorbitant ».

Une nouvelle affaire risque de mettre en péril une candidature de La République en Marche! pour les législatives. D’après une enquête publiée lundi par le site Mediapart, la candidate du parti dans la 2e circonscription de Seine-Saint-Denis, Véronique Avril, aurait loué un appartement de 23 m

View the Original article

Législatives: un candidat LR dans le Cher impliqué dans un accident mortel retire sa candidature

  L’homme était candidat dans la 3e circonscription du Cher. – AFP  

Un candidat Les Républicains aux élections législatives dans la 3e circonscription du Cher, impliqué dans un accident de la route mortel, a annoncé lundi sa décision de « retirer (sa) candidature » par « respect » pour la « famille endeuillée ».

Vendredi dernier, dans l’après-midi, une automobiliste de 56 ans est décédée après que sa voiture a été percutée, à l’arrière, par une voiture conduite par Louis Cosyns, 64 ans, maire de Dun-sur-Auron, dans le Cher, et conseiller régional. L’accident s’est produit devant le domicile de la victime, à Blet, au sud-est de Bourges.

Député de la 3e circonscription du Cher de 2002 à 2012, Louis Cosyns a dit dans un communiqué ne pas se sentir « la force de continuer le combat politique alors qu’une personne est décédée et laisse une famille endeuillée ».

« Humainement et en respect pour cette famille, j’ai décidé de retirer ma candidature pour les prochaines élections législatives », ajoute-t-il.

J.C. avec AFP 0

View the Original article

Elections législatives, mode d’emploi

  Les députés dans l’hémicycle, à l’Assemblée nationale, le 23 avril 2013. – Martin Bureau – AFP Commenter 0 Imprimer

View the Original article

Législatives: un candidat LREM investi malgré une peine d’inéligibilité

  Pierre Cabaré – PASCAL PAVANI / AFP

C’est une entorse aux règles d’investiture de La République en marche!: Pierre Cabaré, investi dans la 1ère circonscription de Haute-Garonne, a été condamné en 2003 à un an d’inéligibilité, révèle ce dimanche La Dépêche du Midi. En cause, la gestion de son compte de campagne lorsqu’il était candidat divers droite aux élections législatives de 2002 en Haute-Garonne.

Contrairement à la loi, Pierre Cabaré n’avait ni mandataire financier ni compte bancaire spécifique pour la prise en charge de ses frais de campagne, si bien que ses comptes de campagne avaient été rejetés et que le Conseil constitutionnel l’avait sanctionné d’une peine d’inéligibilité.

Pierre Cabaré n’a pas fait mention de cette condamnation auprès de la commission d’investiture d’En Marche! qui avait imposé de « ne pas avoir été condamné à une peine d’inéligibilité » pour être candidat. Un épisode gênant pour Le République en marche, qui souhaite incarner une classe politique irréprochable.

« Il y a inéligibilité et inéligibilité », répond le candidat

Contacté par La Dépêche, Pierre Cabaré s’étonne que ce qu’il qualifie « d’histoire sans intérêt » remonte à la surface quatorze ans après.

« Il y a inéligibilité et inéligibilité, considère le candidat. À l’époque j’ai péché par inexpérience. C’est vrai, je n’avais pas ouvert de compte de campagne mais mes seules dépenses se résumaient à trois pots de colle que j’avais achetés environ 100 euros sur mes propres deniers et qui ne m’ont jamais été remboursés. » 

Pierre Cabaré reconnaît n’avoir rien dit à la commission d’investiture d’En Marche. « Si j’avais pensé que c’était important, je l’aurais signalé » assure-t-il. Bien que la commission d’investiture confirme à nos confrères « que quelqu’un qui a déjà été sanctionné d’une peine d’inéligibilité ne peut être candidat de la République en marche », Pierre Cabaré se dit « déterminé à aller jusqu’au bout ».

L.N. 0

View the Original article

Sondage: dans l’Eure, Bruno Le Maire largement favori pour les législatives

  Bruno Le Maire et Édouard Philippe en campagne dans l’Eure. – THOMAS SAMSON / AFP Commenter 0 Imprimer

View the Original article

Législatives: Valls malmené dans son fief par la candidate de la France insoumise

  Manuel Valls le 5 mai 2017 à Paris – Philippe Lopez-AFP L’ancien Premier ministre semble en difficulté dans son fief d’Évry en vue des élections législatives. La candidate Farida Amrani, qui porte les couleurs de La France insoumise, pourrait même disputer à Manuel Valls sa place de favori.

Alors que ni La République en marche ni le Parti socialiste n’ont investi de candidat dans la 1ère circonscription de l’Essonne, fief de Manuel Valls, l’ancien Premier ministre n’apparaît plus comme le grand favori, selon un sondage Ifop-Fiducial pour Le JDD et Sud Radio dévoilé ce dimanche.

Talonné par la candidate insoumise

Le candidat malheureux à la primaire socialiste est ainsi suivi de près par un de ses 21 rivaux qui se présentent également dans cette circonscription d’Évry-Corbeil-Essonnes en vue des législatives: le candidat de La France insoumise. Selon cette étude, Manuel Valls recueille 30% des intentions de vote contre 26 % pour la candidate Mélenchoniste, Farida Amrani.  

« Même si l’avantage est à l’ancien Premier ministre, l’incertitude est réelle. Le risque du ‘tout sauf Valls’ existe », selon Frédéric Dabi, le directeur général adjoint de l’Ifop. 

À égalité au second tour

Le sondage révèle qu’aucun autre candidat ne pourrait franchir le premier tour: la droite et le Front national ne dépassent pas les 12% -pour se maintenir au second tour un candidat doit obtenir les voix de plus de 12,5% des inscrits. Pour deux autres candidats qui bénéficient d’une certaine notoriété, le polémiste Dieudonné n’obtiendrait que 3% des voix et le chanteur Francis Lalanne, suppléant du candidat du mouvement 100%  La force éco-citoyenne, moins de 0,5%.

Quant au second tour, l’enquête d’opinions donne Manuel Valls -qui se présente comme « un homme libre »- et Farida Amrani à égalité. Non investi par La République en marche, l’ancien chef du gouvernement a pourtant utilisé pour son affiche

View the Original article

Législatives: un sondage prédit la majorité absolue à En Marche

  Le République en marche obtiendrait la majorité absolue aux législatives – GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP Commenter 0 Imprimer

View the Original article

Législatives: le CSA attribue 120 minutes d’antenne au PS contre 12 à En Marche!

Inscrivez-vous gratuitement à la
Newsletter Elysée 2017

OK

Le CSA a fixé les temps d’antenne à disposition des partis sur les chaînes publiques en fonction de la composition de la précédente Assemblée nationale, alors que trois partis ont percé depuis la précédente élection.

C’est une délibération contestée par La République en marche: pour la campagne des élections législatives, le Conseil supérieur de l’audiovisuel a décidé, conformément au code électoral, d’accorder plus de temps d’antenne pour diffuser des clips de campagne sur les chaînes du service public aux formations politiques déjà représentées à l’Assemblée nationale.

Une prime aux sortants obsolète pour LREM

Seulement, trois des quatre premiers partis dans les intentions de vote ne disposaient pas de groupe parlementaire sous la précédente législature. La République en marche et la France insoumise pour la bonne raison qu’ils n’existaient pas, et le Front national parce qu’il n’avait pas assez d’élus pour former un groupe au palais Bourbon. Manifestement, le législateur n’avait pas prévu qu’une nouvelle formation politique puisse s’imposer sur le devant de la scène en cinq ans.

« Tout parti ou groupement politique qui n’est pas représenté par des groupes parlementaires de l’Assemblée nationale a accès, à sa demande, aux émissions du service public de la communication audiovisuelle pour une durée de sept minutes au premier tour et de cinq minutes au second, dès lors qu’au moins soixante-quinze candidats ont indiqué, dans leur déclaration de candidature, s’y rattacher « , précise le texte de loi.

Résultat: quand le Parti socialiste disposera de 120 minutes et Les Républicains de 103 minutes, La République en marche, la France insoumise et le Front national devraient, selon une décision du CSA du 23 mai, se contenter de douze minutes d’antenne. 

Décision contestée par LREM

La République en marche a donc déposé ce jeudi un recours contre cette décision.  Le parti présidentiel a annoncé dans un communiqué avoir saisi le juge des référés du Conseil d’Etat, « au nom de la défense du pluralisme politique, de l’équité entre les formations politiques et de la nécessaire prise en compte de la demande profonde de renouveau exprimée par les électeurs lors de l’élection présidentielle ».

Amusant :

View the Original article