James Franco, Brad Pitt, Pharrell Williams: les célébrités aux funérailles de Chris Cornell

  Les célébrités venues rendre hommage à Chris Cornell lors de ses funérailles vendredi à Los Angeles. – Robyn Beck – AFP Commenter 0 Imprimer

View the Original article

CBS greenlights another James Corden show… on Snapchat

View the Original article

Roger Moore: quand « James Bond » se parodiait dans des pubs télé

  Roger Moore, en 2007, à Los Angeles – Michael Buckner / Getty Images North America / AFP Commenter 0 Imprimer

View the Original article

Roger Moore, ancien interprète de James Bond, est mort

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l’utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d’audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies…   Voir le direct Recettes de cuisine Météo Psycho-Sexo Les plus lus Newsletters   .dropdown-menu .member-signed, .dropdown-menu .member-unsigned

View the Original article

Mort de Roger Moore, inoubliable James Bond

1/13

La saga James Bond est en deuil. L’acteur britannique Roger Moore, inoubliable interprète de l’agent 007, est décédé ce mardi à l’âge de 89 ans, ainsi que vient de l’annoncer son compte Twitter officiel. Il est à ce jour celui qui, avec sept films, a endossé le plus de fois le célèbre smoking.

Né d’un père agent de police, Roger Moore arrête ses études en 1943. Il décide alors de se servir de son physique avantageux pour faire de la figuration (César et Cléopatre, 1945). En parallèle, il prend des cours à la Royal Academy of Dramatic Art à Londres.

Ivanhoé, Le Saint, Amicalement vôtre… Une grande carrière sur petit écran

En 1953, il part aux Etats-Unis où il passe d’abord un peu de temps à Broadway, mais se rend rapidement à Hollywood. En 1956, après des débuts peu remarqués comme dans La dernière fois que j’ai vu Paris (1954) ou encore Mélodie interrompue (1955), il se lance dans une série télévisée produite par la Columbia : en deux ans, il jouera dans trente-neuf épisodes d’Ivanhoe. Et comme les producteurs de cinéma qui l’engagent le cantonnent trop à des rôles historiques (Diane de Poitiers, 1956; L’Enlèvement des Sabines, 1961) qui ne lui conviennent pas particulièrement, il continue les téléfilms et signe avec la Warner en 1958 pour Maverick. En 1962, c’est l’apogée de sa carrière télé avec Le Saint où il incarne le personnage principal, Simon Templar. C’est grâce à cette série que Roger Moore devient enfin populaire et se construit une véritable notoriété. En 1970, sa carrière est marquée par son rôle dans Amicalement vôtre.

Vivre et laisser mourir Bande-annonce

Après un bref passage dans la production avec A touch of class et Night Watch, Roger Moore remplace Sean Connery dans la saga d’espionnage James Bond. C’est à ce moment que débute pour Roger Moore une grande carrière dans le cinéma. En 1973 il tourne son premier 007, Vivre et laisser mourir de Guy Hamilton. On remarque vite que Moore donne une autre figure au célèbre espion : plus aristocratique, il apporte quelque chose de différent à son personnage. Entre temps, il fera Gold (1974) puis enchaîne sur L’Homme au pistolet d’or (1974).

Octopussy Bande-annonce

Entre 1978 et 1981, il s’illustre dans Les Oies Sauvages(1978), Les Loups de la haute mer (1979), Bons baisers d’Athènes (1979), Le Commando de sa Majesté (1980) et L’Equipée du connonball (1981) puis retrouve le costume de James Bond avec L’espion qui m’aimait (1977), Moonraker (1981), Rien que pour vos yeux (1983), Octopussy (1983) et Dangereusement votre (1985), laissant alors sa place à Timothy Dalton. Avant de mettre un point final à sa carrière d’acteur, il apparaît dans Bed and Breackfast, Feu, Glace et Dynamite, Spice world le film et un épisode de la série Alias.

Le comédien ne parvient toutefois pas à s’arrêter. Il est notamment un guest de luxe dans le téléfilm Le Saint, mis en scène par Simon West. Le Britannique prête aussi son timbre au personnage de Tab Lazenby dans Comme chiens et chats – La revanche de Kitty Galore. Le légendaire acteur s’adonne alors de plus en plus à l’exercice du doublage en donnant de la voix pour des films d’animation.

Notre interview carrière de Roger Moore sur la saga James Bond :

Roger Moore Interview

 

Partager cet article FBfacebook TWTweet G

View the Original article

Quand James Comey se plaignait des manières trop amicales de Donald Trump

  Donald Trump et James Comey à la Maison Blanche, le 22 janvier. – Capture d’écran YouTube. Commenter 0 Imprimer

View the Original article

États-Unis: le sénateur Joe Lieberman pressenti pour succéder à James Comey à la tête du FBI

« http://si.rosselcdn.net/sites/default/files/imagecache/une_medium_127x85/Flows/flowmix_1479897828/20170518/0f6cf269178f14fd9cc23aacbc68a0c7_B9712060439Z.1_20170518180235_000_G5H93BUSS.1-0.jpg » alt

View the Original article

Bloodshot : Oscar Isaac, Mark Wahlberg, James McAvoy… Sony veut du lourd pour son super-héros

1/6

Qui incarnera le super-héros Bloodshot sur grand écran ? Selon le site The Wrap, les acteurs Oscar Isaac, Mark Wahlberg, James McAvoy, Jake Gyllenhaal et Nicholas Hoult figureraient sur la shortlist des studios Sony pour tenir la vedette du long métrage adapté du comic-book Valiant. Une liste qui contiendrait précisément huit noms.

Réalisé par Dave Wilson et produit par Neal Moritz (la saga Fast & Furious), le long métrage Bloodshot raconte l’histoire d’un ancien soldat doté de pouvoirs de régénération et de meta-morphing suite à l’injection de nanites dans son sang. Après avoir vu sa mémoire effacée à plusieurs reprises, il finit par découvrir qui il est réellement et décide de se venger de ceux qui lui ont infligé cette expérience.

James McAvoy était récemment à l’affiche du Split de M. Night Shyamalan : Split Bande-annonce

 

Partager cet article FBfacebook TWTweet G

View the Original article

Play-offs – James : « On n’a pas si bien joué »

Publié le Jeudi 18 mai 2017 à 11:30Play-offs – James : « On n’a pas si bien joué »   Cleveland a dominé Boston sur son parquet pour le premier match des finales de la conférence Est, mais LeBron James n’était même pas satisfait après la rencontre.FIBANBAEuroleague

View the Original article