Quand le ministre de l’Education nationale se présente à tort comme le plus jeune agrégé de sa discipline

  Jean-Michel Blanquer, alors recteur de l’Académie de Créteil, en 2009. – STEPHANE DE SAKUTIN – AFP – Deux jours après sa nomination, le nouveau ministre de l’Education nationale s’est présenté à tord comme le plus jeune agrégé de sa génération.

Première semaine, première gaffe. Le nouveau ministre de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer, 52 ans, s’est fait épinglé sur une imprécision à propos de son CV, seulement deux jours après sa nomination. Dans un article du Monde mentionnant qu’il était l’agrégé « le plus jeune de sa génération », or il s’est avéré qu’il n’en était rien.

Le président du groupe Radical, Républicain, Démocrate et Progressiste à l’Assemblée nationale Roger-Gérard Schwartzenberg a tenu a tenu à lui rappeler ses largesses dans un communiqué publié sur son compte Twitter. Né en 1964, Jean-Michel Blanquer était âgé de 31 ans lors de l’examen.

View the Original article