Un mandataire mis en cause… pour des notes de frais à Bangkok

avec l’Asie.

M. Gillis a épluché au cours des deux derniers mois les notes de frais remises par son collègue libéral à la députation permanente. Il reproche à son collègue libéral des dépenses élevées pour des suites à 320 euros la nuit dans un hôtel, des dépenses de service en chambre, de taxi, de repas.

Le député s’est défendu dans le journal Het Nieuwsblad de gaspiller les deniers publics, affirmant parfois voyager pour son propre compte et demeurer à Bangkok pour s’adapter au décalage horaire et au climat.

View the Original article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *