Résistance aux antibiotiques: la gonorrhée se soigne de plus en plus mal

Le Vif 07/07/17 à 14:59 – Mise à jour à 14:59

Source: Afp

La « chaude-pisse », maladie des maisons closes du XIXe siècle, risque-t-elle d’être un jour incurable? La gonorrhée, son nom savant, devient « plus difficile voire parfois impossible » à traiter à cause de la résistance aux antibiotiques, prévient l’Organisation mondiale de la santé (OMS) vendredi.

15Fois partagé Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google

View the Original article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *