Philippe ironise sur « sa boule au ventre » quand il voit Macron

 

Amateur de second degré, le Premier ministre Édouard Philippe dédramatise sa relation avec Emmanuel Macron, sur laquelle médias et classe politique se sont interrogés, après que le président de la République a fixé son intervention devant le Congrès la veille de la déclaration de politique générale de l’ancien maire du Havre.

Dans Le Parisien, le boxeur de Matignon ironise ce mardi:

« Je me sens mal, si mal. J’ai la boule au ventre tous les matins à l’idée de bosser avec ce castrateur. »

Le Premier ministre a beau afficher sa décontraction, son entourage confiait au Monde lundi qu’il était « très stressé ». Pas par Emmanuel Macron, mais par son grand oral devant l’Assemblée nationale ce mardi après-midi. Là aussi, le juppéiste dédramatise: « C’est un exercice contraint, important, mais il ne faut pas non plus exagérer. Qui se souvient réellement des déclarations de politique générale des anciens premiers ministres ? »

L.N. 0 Inscrivez-vous à la Newsletter Politique

View the Original article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *